Sobraga les Brasseries du Gabon

FANTA

PASSER LE CURSEUR SUR LA BOUTEILLE

Bien que beaucoup pensent que Fanta vient des États-Unis, il est en fait originaire de la région de la Ruhr (Allemagne) dans les années 1940, en pleine 2nde Guerre mondiale. Le conflit avait stoppé l’exportation de sirop de Coca-Cola vers l’Allemagne, si bien que le PDG de la société allemande Coca Cola Gmbh, Max Keith, a dû se mettre en quête d’une alternative pour satisfaire les Allemands tellement amoureux de leur Coca Cola! Il invente alors ce que nous appelons maintenant Fanta : toute nouvelle boisson à base de lactosérum et de pomme. Le Fanta s’appelle ainsi suite au concours de nom que Max Keith avait organisé au sein de ses employés. Il les a invités à laisser libre cours à leur imagination – Fantasie en allemand – pour la mise au point d’une boisson. Fanta se fabrique à l’époque avec les quelques ingrédients encore disponibles en temps de restriction: restes de fabrication de fromage (petit-lait), résidus de pommes pressées, et tout ce qui est trouvé comme excédents de fruits. Cette « flexibilité » dans des recettes explique encore aujourd’hui la multitude d’arômes : avec du sureau, de la mangue ou du citron, Fanta ne cesse de se réinventer et adore toujours revêtir de nouveaux atours. Plusieurs variantes sont créées et adaptées en Europe en fonction des matières premières accessibles localent, par exemple, il y a beaucoup d’oranges en Italie… le Fanta que nous connaissons et que nous aimons est né. Avec ses anneaux caractéristiques, la marque Fanta est largement mise en avant dès 1955 en Europe, en Amérique latine et en Afrique – mais pas aux États-Unis. La raison : ne pas concurrencer la légendaire Coca-Cola. Cela n’a pas empêché Fanta de grandir et conquérir de plus en plus de marchés! Aujourd’hui, même si son parcours fut long, nous sommes curieux de savoir comment évoluera notre limonade à l’orange adorée dans les années futures 🙂

Composition
  • Eau gazéifiée;
  • sucre;
  • conservateur: benzoate de sodium, arômes,;
  • colorant: jaune orangé S
  • Acide citrique.
  • Acide malique.
  • Stabilisants: E1450, E445 et E444,
  • Edulcorants: acésulfame-K et sucralose
Conditions d’utilisation

Usage prevu
Consommation humaine recommandée pour:

  • les adultes
  • les personnes bien portantes
  • accompagner un repas
  • agrementer un évênement/fête/ anniversaire/soirée

Lire plus

Conditions de manipulation raisonnablement attendues du produit fini

  • Essuyer préalablement la tête de bouteille avant ouverture
  • Ouverture de la bouteille avec un décapsuleur
  • Type de consommation autorisée : indirecte, avec un verre/gobelet propre; avec ou sans paille.
  • En cas de consommation avec une paille, la paille doit être propre
  • A consommer rapidement après ouverture.
  • Bien refermer la bouteille après utilisation.
  • Entreposer dans un endroit propre et sec à l’abri du soleil.
  • Ne pas entreposer à côté des produits chimiques ( Peinture, hydrocarbures, etc…)
  • Essuyer le bouchon de la bouteille avec un chiffon sec et propre avant l’ouverture.
  • Secouer l’orangina/Pamplemousse et laisser un instant avant de l’ouvrir
  • ne pas secouer les autres produits

Groupes d’utilisateurs / Consommateurs cibles

  • Enfants de plus 2ans
  • Adolescents de plus de 18 ans
  • Personnes agées bien portantes.

Groupes de consommateurs connus pour être particulièrement vulnérables à des dangers liés à la sécurité des denrées alimentaires

  • Les nourrissons et bébés
  • Les personnes atteintes de diabète
  • Les femmes enceintes

Les utilisations erronées ou fautives raisonnablement prévisibles

Eviter:

  • de consommer directement au goulot, sans verre/gobelet
  • de conserver une bouteille ouverte à l’air ambiant pour consommation ultérieure (plus de 24heures)
  • d’utiliser du matériel sale
  • d’essuyer la tête de la bouteilles avec des mains sales avant consommation
  • de laisser la bouteille/bidon ouvert après s’être servi pour une utilisation ultérieure
  • d’ouvrir l’orangina ou pamplemousse aussitôt après être secoué
  • de laisser la bouteille/bidon ouvert après s’être servi pour une utilisation ultérieure
  • de secouer la bouteille ou la boite avant ouverture (produits de la gamme coca/ gamme D’jino excepté Pamplemousse)
  • décapsuler la bouteille avec les dents ou à main nue

Retour