Sobraga s’engage pour l’environnement

A l’occasion de la Journée Mondiale de l’Environnement célébrée le 5 Juin de chaque année, la Sobraga a réaffirmé son engagement en faveur de la préservation des écosystèmes, notamment avec la mise en place d’une économie circulaire pour le recyclage des déchets plastique, véritable fléau pour la biodiversité naturelle.

Célébrée en demi-teinte cette année en raison des importantes restrictions relatives à la pandémie de la Covid19, la Journée Mondiale de l’Environnement a toutefois permis à la Sobraga de réaffirmer son engagement pour la préservation des écosystèmes naturels.

A Port-Gentil, le Directeur d’Exploitation des brasseries, Hans Zinzen, était aux côtés des autorités municipales, notamment l’édile Gabriel Tchango, pour aborder la gestion des déchets. Entreprise pionnière en matière de développement durable, la Sobraga a mis en place une politique « Zéro déchets » avec l’identification de partenaires locaux pour le traitement de l’ensemble des types de déchet produits en interne. Avec la construction des premières stations de traitement des eaux usées à Port-Gentil et Libreville depuis 2012, les eaux utilisées par la Sobraga sur ces deux sites sont entièrement traitées.

La rencontre de Port-Gentil avec les autorités municipales a été l’occasion d’annoncer un partenariat avec un partenaire local, AGEN, pour la collecte et le traitement de l’ensemble des déchets plastique et aluminium chez les entreprises pétrolières de la province, qui produisent un volume important de déchets.

Grâce à la mise en place à Libreville d’une économie circulaire pour la collecte et le recyclage du plastique, les bouteilles collectées à Port-Gentil pourront être prises en charge à Libreville pour être traitées et transformées.

« En posant les bases d’une économie circulaire autour du recyclage du plastique depuis quelques années à Libreville, nous avons ouvert la voie à de nouvelles manière de gérer nos déchets et à des perspectives meilleures pour l’environnement », a notamment expliqué Hans Zinzen.

Dans le Nord du pays, son homologue Directeur d’exploitation de l’usine d’Oyem, Jérôme Couffeau, était lui aussi aux côtés des autorités municipales pour sensibiliser les populations sur le thème retenu de cette Journée Mondiale de l’Environnement : la biodiversité.

L’occasion de rappeler le soutien régulier qu’apporte la Sobraga aux services municipaux pour l’équipement et le renforcement des services d’entretien et de nettoyage de la cité. Un soutien qui doit permettre à chacun de mesurer l’importance de conserver des cadres de vie assainis et de maitriser la gestion de nos déchets afin qu’ils ne contribuent pas au développement de l’insalubrité et à la pollution des écosystèmes naturels.

Pour donner une idée concrète des répercussions de l’activité humaine sur l’habitat naturel des espèces endémiques, la délégation est aller visiter le lac appelé « La Mer », où la pollution des eaux usagées des ménages est clairement visible. L’occasion pour chacun de remettre en question ses habitudes et sa responsabilité.